Guide accompagnateur touristique

Chargé d’accompagner les groupes, le guide accompagnateur arpente et découvre les quatre coins du monde lors des circuits touristiques.

Comment devenir guide accompagnateur ?

Il n’y a pas de formation type pour devenir guide accompagnateur. Le BTS tourisme permet de vous constituer une culture de l’univers touristique et d’acquérir un niveau de langues étrangères nécessaire mais ne répond pas directement aux exigences de ce poste. Il requiert, en effet, une culture générale développée, un sens relationnel aiguisé et une capacité d’organisation poussée. Les formations de l’Ecole Tunon vous forment à ces métiers du voyages pour devenir guide accompagnateur.

 

Quelles formations pour devenir guide accompagnateur ?

Les vacances, un cœur de métier

Devenir guide accompagnateur, c’est découvrir et faire découvrir des destinations touristiques de façon atypique. Le poste requiert un grands sens de l’organisation, le guide doit veiller au bon déroulement du séjour, à la bonne entente dans le groupe. Même s’il n’est pas un guide touristique à part entière, il doit pouvoir maîtriser un minimum l’environnement dans lequel le circuit a lieu. C’est pourquoi les formations pour devenir guide accompagnateur initie à la culture touristique.


Un travail en amont non négligeable

Le guide accompagnateur doit préparer le séjour bien avant le départ. Il réserve les différentes visites, les hôtels, les transports. Quelques jours avant, il vérifie chaque étape du parcours, pour ne pas subir de mauvaises surprises. En partenariat avec le guide local, il veille au respect du programme. Cependant, il doit pouvoir au pied levé, modifier son programme, selon les besoins du groupe et ses envies.

Disponible et dynamique

Encadrer un groupe requiert à la fois un sens des responsabilités et de l’autorité mais le guide accompagnateur doit aussi pourvoir dynamiser l’ensemble du groupe. Il doit être un vecteur d’énergie qu’il partage avec le reste des personnes.

Devenir guide accompagnateur, c’est aussi savoir faire preuve de sang froid pour réagir efficacement face aux aléas.

Un métier qui ne connaît pas la routine

Devenir guide accompagnateur assure un métier riche en découvertes culturelles, environnementales et humaines. La pratique des langues étrangères ainsi que le sens relationnel sont des atouts indispensables pour se différencier des autres candidats.


Être auto-entrepreneur

Il y a peu de postes « salariés » après une formation de guide accompagnateur. En majorité, les accompagnateurs exercent comme indépendant pour les agences de voyages ou d’autocaristes. C’est pourquoi, il est de plus en plus fréquent de prétendre au statut d’auto-entrepreneur.